Boule d'or -producteur de melon

Derrière ce melon, il y a des hommes !

Accueil > Actus de Lili

Actus de Lili

Juin 2017

Que le temps passe vite !!!
Lili n'a pas pu passer voir ses amis producteurs en Vendée comme elle le fait tous les ans. De plus, elle les savait fort occupés sur un projet de diversification de maraîchage en circuit court. En effet, être mono produit peut être très risqué lorsque les conditions météo sont défavorables.
La diversification s'est donc faite auprès d'une petite structure de maraîchage qui voulait arrêter son activité pour cause de retraite.  La taille de cette entreprise est inférieure à celle de Boule d'Or, mais peu importe, le projet est acté.

Et pendant ce temps, les melons poussent et plutôt vite et bien.
Le printemps ensoleillé et les grosses chaleurs y sont pour beaucoup.

Alors à bientôt sur les étals ....

N'hésitez pas à aller sur notre page Facebook "bouledormelons" pour suivre l'actu de notre saison.

L'équipe Boule d'Or, le 20 juin 2017

******************************************************************

Octobre 2016 : après un été très chaud, le froid s'installe sans préavis cette année.
Les derniers melons ont été cueillis, ainsi que les butternuts, potimarrons et patates douces, nos trois produits de diversification.
Les terres ont été travaillées dans d'excellentes conditions. Il ne manque plus que de la pluie pour pouvoir semer les blés.

La chaleur de cet été nous aura aidé à produire un bon melon et aura incité à sa consommation. Un coup de main de "Mère Nature" est toujours appréciable dans notre métier...

Voilà, une saison de finie ! A vous tous qui avez participé à cette saison 2016, nous voulons dire un grand "merci".
Nous vous souhaitons une bonne fin d'année 2016 ainsi qu'une belle année 2017.

A très bientôt pour de nouvelles dégustations.

                                             L'équipe Boule d'Or, le 17 octobre 2016

****************************************************************

Après un hiver doux, le printemps s'annonce froid. En effet, à la mi-avril, nous n'avons toujours pas eu envie de nous découvrir d'un fil en Vendée !!

Mais cela ne nous empêche pas de préparer activement cette campagne de melons 2016.

Nos équipes de plantation sont à pied d'œuvre depuis le 20 mars et le travail réalisé est très satisfaisant. Les melonnières, à l'abri sous des petits tunnels, ne souffrent pas du manque de chaleur. 

 



Tout se met donc en place pour récolter les premiers melons vers la fin juin.



 

A bientôt donc, pour le plaisir d'une dégustation que nous souhaitons à chacun ensoleillée.

 

N'hésitez pas à aller sur notre page Facebook "bouledormelons" pour suivre l'actu de notre saison. 

 

L'équipe Boule d'Or, le 29 avril 2016

 

***************************************************************

 
 

La campagne de melons 2015 s'est terminée il y a quelques temps maintenant.

Grâce à une météo enfin estivale, les melons ont eu une saveur exceptionnelle cette année avec, en prime, très peu de déchets.
Les années se suivent et ne se ressemblent pas et c'est ce qui fait le charme de ce produit.

Nous voulons vous souhaiter, à vous tous qui avez participé à cette campagne 2015, de la production à la consommation, de joyeuses fêtes de fin d'année et nous vous espérons en grande forme pour vivre 2016 intensément !

                                                         L'équipe Boule d'Or, le 10 décembre 2015
***************************************************************

Avril 2015, le printemps est là.

Comme tous les samedis matins quand  elle le peut, Lili fait son marché et  voit les premiers melons sur les étals.

Par déformation "amicale" avec ses amis producteurs de melons Boule d'or en Vendée, elle s'approche de l'étal pour voir les melons, les sentir et regarde les étiquettes : melons charentais jaune, origine Maroc. Aaaaah bon, comment peut-on avoir un melon charentais fait au Maroc, les règles d'affichage sont-elles bien respectées ? n'est ce pas incompatible ou antinomique  ?

A l'heure où l'origine des produits agricoles a une importance certaine dans ses actes d'achats, à l'heure  où elle essaye de manger des produits de saison afin de limiter son impact carbone, Lili est fort dubitative et  s'interroge réellement sur la filière capable d'une  telle contradiction !

Elle décide d'appeler ses amis producteurs. Myriam, la responsable commercial lui répond : "il existe de nombreux types et variétés de melons dans le monde, avec des goûts et des formes très différents : des melons à chair orange ou blanche, des melons ronds ou ovales, lisses ou brodés.... le melon le plus consommé en France est le melon charentais, c'est donc le type du melon et en aucun cas une origine géographique de production. Et par conséquent, un melon charentais peut très bien être produit au Maroc, en Espagne, en France ou dans le département de la Charente. L'affichage "melon charentais jaune origine Maroc ou Espagne, bien que surprenante et déstabilisante,  est donc  juste et légale."

                                                                    

De plus, dans la famille des melons charentais il y a 2 branches bien distinctes  : les verts et les  jaunes.
   
Le  melon charentais vert se définit comme un melon qui ne jaunit pas à maturité : c'est un fruit que l'on peut garder longtemps sans qu'il n'évolue en terme de coloration et de tenue.En contre partie il a beaucoup moins de saveur et de parfum et n'a pas cette odeur si caractéristique du melon. Sa chair est aussi plus ferme.
   
Le melon charentais jaune, lui,  voit son épiderme jaunir subtilement à maturité. Il dégage aussi de l'éthylène  ce qui lui permet d'acquérir lors de sa maturité plus de 80 parfums et saveurs scientifiquement mesurables. C'est un produit qui doit être  consommé dans les 8 à 10 jours après  avoir été cueilli. C'est le melon par excellence, celui que les français préfèrent.
C'est aussi un produit qui peut traverser des moments de pénurie (même en plein été) ou de surproduction car vu sa courte durée de conservation, il n'est pas stockable. Sitôt cueilli, il doit donc être emballé, vendu et transporté vers les lieux de consommation afin d'arriver dans l'assiette des consommateurs le plus vite possible.

Effectivement, vu sous cet angle, la chose parait différente. Lili pense cependant que les choses auraient pu être plus simples. Néanmoins elle s'endormira moins bête ce soir !
 
                                                          L'équipe BOULE D'OR, le 5 mai 2015
---------------------------------------------------------------------------------------------

Notre mission : produire un bon melon, encore et toujours... avec ce que nous donne la nature !

Car cette année, nous avons eu le sentiment qu'elle faisait tout pour rendre notre objectif difficile à atteindre.
En effet, l'été 2014 a été humide, voire très humide au mois d'août, avec des nuits très froides pour la saison. Afin de maintenir un niveau qualitatif digne de Boule d'Or, il nous a fallu accepter de jeter, beaucoup de melons, qui par leur fragilité due à la pluie, n'auraient pas supporté le temps nécessaire entre le champ et l'assiette du consommateur.
Faire de la qualité a un coût, 2014 nous l'a démontré !

Alors, en attendant une année 2015 généreuse, l'équipe des melons Boule d'Or vous souhaite de bonnes et heureuses fêtes de fin d'année et vous dit à l'année prochaine pour de nouvelles dégustations.

                                   L'équipe BOULE D'OR, le 24 novembre 2014

---------------------------------------------------------------------------------------------
Fin mai 2014,

 
9 heures du matin, dans un champ de melons BOULE D'OR du Sud Vendée :



Lili passe le week-end de l'Ascension chez ses amis producteurs et elle a décidé
d'accompagner Anne qui s'apprête à aller repérer les melons "accrochés" , c'est-à-dire ceux qui ont une très forte probabilité de devenir un fruit.
"Alors mes chéris, comment ça va depuis la semaine dernière ? ". Lili se retourne, surprise, mais c'est bien Anne qui parle aux futurs melons BOULE D'OR. 
"Je ne peux pas m'en empêcher, ils sont trop mignons à ce stade, viens voir ! dit-elle à Lili.



"Voici 2 futurs melons BOULE D'OR qui devraient être bon à manger vers la fin juin".



un autre avec son petit frère


et plein d'autres pour le mois de juillet



L'endroit est calme, il fait doux et la journée promet d'être belle. Les abeilles
vont de fleur en fleur. Pendant que Anne continue son travail de "recensement", Lili savoure ce moment.
Cet été, quand elle dégustera son melon BOULE D'OR dans la ville où elle habite, Lili pensera à cet instant de tranquillité privilégié où elle a quasiment vu le melon naître.

 L'équipe Boule d'Or, le 30 mai 2014



Déjà décembre ! La campagne de melons est terminée depuis 2 mois, les blés ont été semés. Le froid et le brouillard enveloppent la campagne sud-vendéenne lui donnant cette odeur de terre et de feuilles mouillées, cette odeur d'hiver qui donne envie d'aller marcher dans les chemins, chaudement vêtu.

Alors avant de rentrer se mettre au chaud devant un bon thé et de préparer 
ces vacances de Noël qui arrivent à grands pas, nous tenions à vous remercier, 
vous tous, qui avez participé à cette saison 2013 : clients, salariés, fournisseurs, partenaires, internautes anonymes ou non ...

Merci à tous les fidèles de Boule d'Or qui nous font partager leurs émotions 
gustatives et, en attendant le printemps 2014 pour de nouvelles dégustations, 
nous vous souhaitons un joyeux Noël et une bonne et heureuse année ! 

L'équipe BOULE D'OR, le 4 décembre 2013



"Un printemps pourri"

11 juillet 2013, 30° à l'ombre. Enfin  de la chaleur !!

Après un hiver pluvieux (précipitations quasiment multipliées par 2 par rapport à une année normale), un printemps froid ( taux d'ensoleillement inférieur de 30 à 40% à la normale) et des températures basses qui vont faire référence dans les annales des statistiques météo, comme le soleil fait du bien sur la peau, il regonfle le corps et l'esprit !

Lili qui reçoit des amis ce soir a envie de leur offrir un vin rosé bien frais, et pourquoi pas un melon bien frais lui aussi, elle fera des billes pour l'apéritif.

18H45 le caviste et le fruitier du coin ne sont pas encore fermés : vite Lili descend faire ses achats. Aucun problème avec le rosé, il y aurait même presque trop de choix, heureusement le sommelier est là pour la  conseiller. Chez le fruitier, par contre, Lili ne trouve pas de melons. Surprise, on est en plein mois de juillet, il fait très chaud, Lili se renseigne.

Et là, à sa stupeur elle apprend qu'on peut être en plein mois de juillet, qu'il peut faire très chaud et malgré tout cela être en pénurie de melon.

En effet lui explique le marchand de légumes " les plantations de melons ont été fragilisées par les conditions climatiques extrêmes de ce printemps et ont accusé un retard de production important en plus des pertes dues aux maladies que la melonnière a eues ( hé oui, même les plantes sont malades lorsqu'il fait froid ou qu'il pleut). Ensuite mon producteur favori de melons BOULE D'OR a été touché par la grêle et a donc perdu tout son premier champ de melons. Et en plus il est presque 19 heures et j'ai donc vendu le peu que j'avais. Je suis vraiment désolé mais là je ne peux rien faire de plus, Mère Nature en a décidé autrement."

Lili repart triste (avec des tomates cerises dans son panier) mais consciente que dans certains cas il y a des paramètres que l'Homme ne maitrise pas ! L'apéritif se fera donc sans bille de melons. Pour cette fois, car l'été n'est pas fini et d'autres champs de melons BOULE D'OR seront prochainement récoltés.

A très bientôt sur les étals donc !

L'équipe BOULE D'OR, 10 juillet 2013


« En avril ne te découvre pas d’un fil ! » le célèbre adage est plus que jamais d’actualité en ce début de printemps 2013.

Mais cette fraicheur ambiante n’empêche pas Lili de faire son traditionnel voyage de printemps vers la Vendée.
Cette année une fête va avoir lieu chez ses amis producteurs de melons à Vouillé les Marais, afin de célébrer la nouvelle équipe BOULE D’OR.  En effet, Vincent, jusqu’alors chef de culture a pris la décision de supporter les responsabilités, risques et bénéfices de la fonction de chef d’entreprise.
Jo et François, quant à eux, ont officialisé le recul qu’ils avaient commencé à prendre il y a quelques années, en cédant leurs actions à Vincent.

Dans une morosité ambiante plutôt générale en France, Lili voit ses amis tous contents du dynamisme et de la cohésion dégagés par cette nouvelle équipe.

Alors en attendant de déguster les premiers melons BOULE D’OR qui arriveront en juin, Lili prend plaisir à lire les portraits réactualisés de l’équipe des melonniers vendéens.

Bonne lecture et à très bientôt sur les étals.

L’équipe Boule d’Or, le 20 avril 2013


" Pas d'abeilles, pas de melons "




En effet, la pollinisation de nos cultures dépend à plus de 90% du travail des abeilles. Alors inutile de vous dire que nous respectons leur travail et faisons la chasse aux frelons asiatiques et autres insecticides.

Nous travaillons en étroite collaboration avec Julien Delaunay, apiculteur à Saint Maurice le Girard en Vendée, qui nous aide à mettre en adéquation ruches et superficie de melonnière.

Sachez qu'il faut à peu près une demi-ruche par hectare, c'est-à-dire 20 à 25 000 abeilles.

Sachant que les melons Boule d'Or sont cultivés sur 170 hectares... 3 800 000 abeilles (plus ou moins !) vont donc butiner les fleurs de nos melonnières.

Les ruches sont toujours positionnées au dernier moment afin que les abeilles soient efficaces de suite et qu'elles ne prennent pas de mauvaises habitudes de butinage plus loin ou dans le champ voisin. Les fleurs des melonnières doivent donc être prêtes à donner aux abeilles ce dont elles ont besoin au moment où les ruches sont installées.

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à visiter le site de Julien (www.vendee-miel.com) sur lequel il fait partager son métier qui est aussi sa passion. Julien Delaunay est aussi président de la section apicole de la FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles).

A très bientôt pour une dégustation!

L’équipe BOULE D’OR, le 25 avril 2012 



Ceci est un plant de melons Boule d'Or cuvée 2012            

Qui à l'heure où vous lisez ces lignes est dans un champ en Sud Vendée.
Qui va grandir et donner ces fruits que nous aimons tant et que nous dégusterons cet été.



C'est donc reparti pour un tour, les plantations, alternées avec des semis directs en plein champ, ont débuté vers le 20 mars et continueront jusqu'en juin. La récolte sera ainsi étalée de fin juin à fin septembre.

"Pourquoi des semis directs?" demande Lili. De passage en Vendée pour saluer ses amis producteurs, elle assiste aux premières plantations.

"Réaliser des semis de melons en plein champ ne peut être fait partout.Les terres noires de Vendée se réchauffent vite et leur réserve hydrique permet à la graine un meilleur enracinement et une meilleur croissance. C'est une pratique, aussi utilisée, grâce à la douceur du climat vendéen", lui répondent ses amis.
"Elles nous permet, entre autre de réduire le temps d'utilisation des serres, donc de faire des économies de chauffage. De plus les semis direct en plein champ nécessitent moins de matériel et moins de films plastique... Au final notre bilan carbone se trouve allégé."



Les premiers melons Boule d'Or sont donc prévus pour la fin du mois de juin.
A très bientôt sur les étals, donc !

L’équipe BOULE D’OR, le 25 avril 2012 


NOTRE MISSION : FAIRE 1 BON MELON AVEC CE QUE NOUS DONNE LA NATURE             
Les derniers melons ont été cueillis début octobre, les terres travaillées et les blés semés en octobre et novembre.

2011 aura prouvé, une fois de plus, que la nature est indomptable et les productions de plein champ difficilement contrôlables.
Souvenez vous, l’année 2011 était prometteuse : le printemps estival laissait présager 6 mois d’été, mais l’été a fini par être automnal.
C’est contrariant mais ce sont les conditions dans lesquelles nous travaillons afin de faire un melon savoureux et gouteux, qui ravissent vos papilles.

En attendant une année 2012 généreuse et apaisée, toute l’équipe des melons Boule d’Or vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et vous dit à l’année prochaine pour de nouvelles dégustations !

L’équipe BOULE D’OR, le 5 décembre 2011


2011 en avance !

En agriculture les années se suivent et ne se ressemblent pas !

Lili qui a passé ses vacances de Pâques chez ses amis vendéens est toute bronzée. Les mois d’avril et de mai ont battu des records de chaleur. L’été a brulé les étapes du printemps, ce qui d’emblée, nous annonce une saison précoce.
L’année dernière à la même époque les ruches venaient d’être installées, cette année les futurs melons BOULE D’OR sont gros comme des oranges.

Si les températures continuent à être aussi chaudes, les melons BOULE D’OR pourront être dégustés vers le 15 - 20 juin, c’est-à-dire avec une quinzaine de jours d’avance.

Lili, qui est une inconditionnelle de BOULE D’OR, est contente : quand on a trouvé un bon fournisseur et les parfums du melon Boule d’Or du Marais Poitevin, on ne les lâche pas, clame-t-elle à ses amis !

Alors un peu de patience à tous et à très bientôt sur les étals !

L’équipe Boule d’Or, le 25 mai 2011


NOTRE MISSION = VOUS SATISFAIRE, ENCORE ET TOUJOURS

Il y a des crédos qui ne changent pas !!!
Ce que nous aimons : que vous preniez du plaisir en dégustant nos melons BOULE D’OR, aussi lors de votre visite sur notre site n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions et de votre ressenti.
C’est important, pour nous producteurs, d’avoir le retour de ceux qui dégustent le fruit de notre travail.

2010 se termine et déjà nous avons commencé à œuvrer pour la récolte 2011.

En attendant, nous souhaitons à tous ceux qui ont participé à cette campagne 2010, de la production à la consommation, de bonnes fêtes de fin d’année.

Que 2011 ait un sens pour chacun d’entre nous !

L’équipe Boule d’Or, le 10 décembre 2010


UN AIR DE RENOUVEAU

« Le printemps est arrivé, la belle saison…. »
Qu’il est doux et bon de recevoir cette douceur du temps, ce soleil sur le visage. La nature se réveille et explose de mille couleurs !

Après un hiver rigoureux, Lili se sent pousser des ailes et a envie de déguster de bonnes tomates juteuses et savoureuses, des asperges, des radis, des fraises et des melons gorgés de soleil et de parfums.

Sur le marché où Lili a l’habitude de faire ses achats, elle ne trouve pas le joli sticker carmin et or de ses amis vendéens, producteurs des melons BOULE D’OR. Que se passe-t-il ?

Lili a prévu de passer le week-end de l’Ascension sur la côte vendéenne et elle en profite pour faire un saut chez ses amis. Là, elle apprend que la cuvée BOULE D’OR 2010 ne sera que vendéenne. En effet, pour des raisons financières, ses amis producteurs n’ont pas voulu réinvestir dans une production espagnole.
Au moins l’indice carbone des melons Boule d’Or sera-t-il faible cette année, se dit-elle pour se consoler.
Ses amis lui font visiter les parcelles qui, d’ici quelques temps, seront en production. Les fleurs mâles sont déjà sorties, les fleurs femelles sont sur le point d’éclore et les ruches viennent d’être installées dans les champs. Tout est prêt pour la dernière ligne droite d’avant récolte !

Elle est aussi rassurée de constater que l’état d’esprit de ses amis reste le même : leur priorité est la satisfaction du consommateur !

Alors, vivement la fin du mois de juin pour déguster les premiers melons BOULE D’OR !!

L'équipe Boule d'Or, le 19 mai 2010



Déjà fin septembre. Lili n’a pas vu l’été passer !

La campagne de melons BOULE D’OR touche à sa fin, les melons ont été succulents : très bons en taux de sucre, très gustatifs et pour couronner le tout jolis visuellement.

De plus Lili est contente pour ses amis producteurs car le melon aura été un des rares produits d’été à tirer son épingle du jeu : les campagnes de tomates, pêches, prunes et autres fruits d’été se sont beaucoup moins bien passées avec des prix de ventes inférieurs aux coûts de production.

Depuis quelques temps, la filière fruits et légumes et plus généralement l’agriculture fait régulièrement la une des journaux écrits et parlés. Lili s’interroge : comment se fait-il qu’un pan entier de l’économie française n’arrive pas à vivre de  son métier alors même qu’il s’agit de fondamentaux puisqu’il est question de nourriture. Lili, curieuse et désireuse de comprendre ses amis, leur demande de développer.

« La question que nous nous posons, nous producteurs de melons Boule d’Or, est : quel melon devons nous produire et comment devons nous le produire afin, à la fois, de satisfaire le consommateur final et de faire vivre notre entreprise ? »

En effet, nos charges ne cessent d’augmenter : notamment la main d’œuvre qui est le poste le plus important de notre production …alors que les prix de marché (qui sont fonction de l’offre et de la demande) baissent. 

Toutes les productions agricoles traversent une crise sans précédent, à laquelle acteurs et politiques devront apporter des réponses.

L’hiver promet d’être riche en réunions et réflexions !

C’est dans ce contexte que nous terminons notre campagne en espérant que la cuvée 2009 aura chatouillé vos papilles autant que les nôtres.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à cette saison 2009, que ce soit à la production ou au stade final de la consommation, et rendez-vous au printemps 2010 pour une nouvelle campagne que nous espérons aussi ensoleillée que 2009.

A très bientôt.

                                                                  L’équipe Boule d’Or, le 9 octobre 2009



En ce début de printemps 2009, Lili est heureuse du réveil de la nature et des primeurs qui arrivent sur les étals. En effet l’hiver a été plutôt froid et morose, au sens propre comme au sens figuré, mais enfin un « vrai hiver ».

L’hiver 2008-2009 a vu se succéder dans les medias des discours et prises de position sur la filière fruits et légumes, de la production à la consommation. Lili s’interroge et décide de demander à ses amis producteurs de melons Boule d’Or en Vendée leur vision des choses, « avec leur BSP (bon sens paysan) l’analyse sera sûrement différente de celle des média français » se dit-elle.

« Oui nos sociétés occidentales traversent une crise importante, avec pour conséquences un taux de chômage en hausse et donc des choix budgétaires à faire au quotidien. Non les fruits et légumes ne sont pas si chers que cela par rapport à d’autres produits alimentaires, le prix des légumes ayant même baissé de 1.1 % (source INSEE indices des prix à la consommation 2008). Peut être faut-il simplement se poser les bonnes questions : « Ai-je réellement besoin de  cet écran plat ou du portable dernière génération ? Ai-je réellement besoin d’acheter mes carottes déjà râpées et assaisonnées ? ».

L’analyse de ses amis producteurs surprend Lili, ce sont effectivement des questions qu’elle ne s’est jamais posées tant il était évident de vivre avec une offre de produits supérieure à ses besoins.

« Cette crise aura inévitablement, pour conséquence, un retour à l’essentiel et aux fondamentaux de la vie, se dit-elle, et fini l’argent virtuel qui a fait tant de dégât ! »

Tant qu’elle a ses amis producteurs en ligne, Lili leur demande des nouvelles de la future campagne de melons BOULE D’OR 2009. Elle est déçue d’apprendre que les superficies espagnoles sont en baisse (il y aura moins de melon BOULE D’OR au mois de juin !) mais comprend les raisons qui ont incité ses amis  à prendre cette décision. En effet, la grève des transporteurs espagnols de juin 2008 a empêché toute activité pendant une semaine et a fortement rogné la trésorerie.  Mais bien sûr, la Vendée prendra comme d’habitude, la relève, dès la fin du mois du juin, avec des volumes identiques aux années précédentes.

« Vivement les beaux jours que je puisse déguster un bon melon BOULE D’OR ! se dit-elle, et pourvu qu’il fasse beau ».


                                                                     L'équipe Boule d'Or, le 20 avril 2009


NOTRE MISSION : VOTRE SATISFACTION

Soleil, vacances, plage…tous les éléments sont réunis pour que vous passiez un très bon été où que vous soyiez !

Et pour vous régaler lors de vos apéritifs, barbecues, pique-nique… le melon Boule d’Or est là !

Nous travaillons avant tout pour votre satisfaction, nous sommes donc ravis de lire vos messages encourageants sur notre Livre d'Or. 
Nous vous en remercions et espérons que vous serez encore nombreux à nous laisser des messages….

Bonnes vacances !

                                                                      L’équipe Boule d’Or, le 7 Août 2008



LE COURRIER SURPRISE DE LILI...

Ce matin, Lili découvre au milieu de son courrier une carte postale représentant le marais poitevin, paysage typique de Vendée. Curieuse d’en connaître l’auteur, elle s’empresse de la retourner et à sa grande surprise, c’est Boule d’Or qui a eu cette gentille attention !

Soleil, vacances, plage…tous les éléments sont réunis pour que vous passiez un très bon été où que vous soyiez !

                                                 « Chère Lili,

      Nous espérons que tout se passe bien pour toi depuis ta visite chez nous.
De notre côté, tout va pour le mieux. La pluie a disparu, les vents se sont calmés et
 le soleil est arrivé sur la Vendée ! Grâce au beau temps, la croissance des melons
     est idéale ce qui permet d’obtenir des produits sucrés, parfumés et juteux. La
              qualité s’allie à la quantité, ce qui laisse présager un délicieux été !

   En espérant te revoir prochainement, nous te souhaitons de très bonnes
                                                    vacances.

                                                 Amicalement.
                                           L’équipe Boule d’Or. »

Après cette sympathique lecture, Lili se remet à son travail de rédaction et continue les portraits des membres de l’équipe Boule d’Or.

Après Betty, c’est au tour de Nono d’être décrit par Lili dans la rubrique « Producteurs passionnés » à « Notre équipe ». Découvrez vite le portrait de cet homme qui a hérité de la passion pour le melon en cliquant ici.

                          %3n class="rouge">Lili se régale avec les melons Boule d’Or de la saison 2008 ! Après les melons d’Espagne, elle savoure les délicieux melons vendéens qui commencent à arriver sur le marché.

Pour remercier les producteurs de lui offrir ce plaisir estival, elle a l’idée de leur laisser un message sur le livre d’or qui se trouve sur leur site internet www.boule-dor.com.

En allant sur internet, à sa grande surprise, elle découvre le NOUVEAU site Boule d’Or, coloré, pédagogique et ludique.
Curieuse de découvrir toutes ses nouveautés, elle navigue de page en page : données sur le melon, idées-recettes originales, jeux… Elle est ravie d’avoir toutes ses infos mais une question subsiste :
Qui sont vraiment les producteurs passionnés de BO ?

Pour le savoir, elle décide d’aller les rencontrer en personne…direction la Vendée pour Lili !

Grâce à son petit séjour chez Boule d’Or, vous aurez d’ici quelques jours les portraits de chacun des membres de l’équipe.

En attendant, voici les premières images de son séjour :

       


                      


         


                                                                 L'équipe Boule d'Or, le 2 juillet 2008



NOS MELONS SONT ARRIVES !



Par un dimanche matin de Juin, profitant d'une éclaircie, Lili décide d'aller faire le marché.
Au hasard des étals, elle apercoit un melon au sticker carmin et or inconnu mais attrayant. 
En se rapprochant, elle réussit à distinguer la marque : Boule d'Or ! Ravie de le retrouver pour une nouvelle saison, Lili repart les bras chargés de melons pour pouvoir satisfaire famille et amis!

Sticker modifié mais qualité supérieure inchangée, revoila le melon Boule d'Or qui apportera du soleil à tous vos apéros, cocktails, repas...!

REGALEZ-VOUS !

                                                                  L'équipe Boule d'Or, le 11 Juin 2008
 


EN ATTENDANT LA DEGUSTATION... VOILA DES NOUVELLES DE VOS MELONS !

Côté Espagne, tout se passe dans de bonnes conditions. La plantation est désormais terminée et au vu des premières nouaisons, les melons Boule d'Or devraient arriver dans vos magasins d'ici 1 mois alors ... encore un peu de patience !

                            

Coté Vendée, la plantation a commencé mi Mars avec quelques gênes climatiques : la pluie et le vent qui a arraché quelques tunnels. Mais rassurez-vous, rien de grave ! Tout devrait bien s'enchainer jusqu'à cet été.


         


Le renouveau de 2008 : Cette année Boule d'Or vous réserve de nombreuses surprises alors préparez vous au changement : un nouveau site, un nouveau logo, un nouveau stick sur les melons ... La qualité reste la même mais l'image devient plus proche des valeurs de la nouvelle équipe !

Vous aurez l'occasion de découvrir toutes ces nouveautés dès le début de la saison sur les étalages, durant les animations, sur www.boule-dor.com ...

                     Plus que quelques semaines à attendre ...

                                                                                   L'équipe Boule d'Or, le 22 avril 2008


UN ETE INDIEN : QUE DU BONHEUR

Au fond de son cœur, Lili rêvait d’un été indien pendant lequel les fruits, qui l’avaient tant déçue cet été, prolongeraient leur saison, des fruits d’été savoureux, sucrés et parfumés, des fruits d’été en abondance…

récolte melons Boule d'OrLe mois de septembre arriva avec le soleil et la chaleur qui avaient tant fait défaut en juillet et août : les éléments étaient enfin réunis pour une production de melons de haute qualité gustative avec des volumes importants, ce qui eut pour conséquence des prix à la consommation beaucoup plus abordables. Le rêve de Lili s’est  réalisé : l’été indien était là !

C’est dans ce contexte que nous terminons cette campagne de melons Boule d’or. En bilan, cette saison fut assez éprouvante compte tenu des aléas climatiques. Mais nous nous sommes battus jusqu’au bout pour vous satisfaire au maximum.

Un grand merci aux fidèles de Boule d’Or et aux internautes qui nous font part de leurs remarques et encouragements. Nous vous donnons rendez-vous en 2008 pour une saison remplie de chaleur et de plaisir.

Vous pourrez suivre nos actualités sur notre site dès le mois de mai.

A très bientôt,

L’équipe Boule d’Or, le 15 octobre 2007


LE TEMPS DES FRUITS D'ETE...

La jeune et jolie Lili aime beaucoup se balader sur les marchés d’été. Pêches, nectarines, melons,…Tous ces fruits gorgés de soleil viennent colorer les étals et emplissent la place d’une odeur délicate et gourmande.

En cette magnifique journée de juillet 2007, Lili fut surprise de découvrir que ses fruits préférés avaient triste mine : petits et pourtant si chers, ils manquaient parfois de sucre ou de saveur. « Adieu carpaccios de melon et velouté de fraise, Adieu salade de fruits jolie ! » déplora-t-elle.

« Mais que s’est-il passé ? » Curieuse, elle questionna un producteur qui lui répondit alors : « Ma très chère demoiselle, ce n’est que le résultat des caprices de mère nature : les fruits sont obtenus suite à la pollinisation des fleurs par les abeilles. Or lorsqu’il fait froid, qu’il pleut, les butineuses préfèrent rester tranquillement chez elles ! Ainsi, lorsque le mois suivant nous venons récolter nos melons, nous n’en ramassons que très peu ce qui engendre nbsp;!

C’est dans ce contexte que nous terminons cette campagne de melons Boule d’or. En bilan, cette saison fut assez éprouvante compte tenu des aléas climatiques. Mais nous nous sommes battus jusqu’au bout pour vous satisfaire au maximum.

Un grand merci aux fidèles de Boule d’Or et aux internautes qui nous font part de leurs remarques et encouragements. Nous vous donnons rendez-vous en 2008 pour une saison remplie de chaleur et de plaisir.

Vous pourrez suivre nos actualités sur notre site dès le mois de mai.

A très bientôt,

L’équipe Boule d’Or, le 15 octobre 2007


LE TEMPS DES FRUITS D'ETE...

La jeune et jolie Lili aime beaucoup se balader sur les marchés d’été. Pêches, nectarines, melons,…Tous ces fruits gorgés de soleil viennent colorer les étals et emplissent la place d’une odeur délicate et gourmande.

En cette magnifique journée de juillet 2007, Lili fut surprise de découvrir que ses fruits préférés avaient triste mine : petits et pourtant si chers, ils manquaient parfois de sucre ou de saveur. « Adieu carpaccios de melon et velouté de fraise, Adieu salade de fruits jolie ! » déplora-t-elle.

« Mais que s’est-il passé ? » Curieuse, elle questionna un producteur qui lui répondit alors : « Ma très chère demoiselle, ce n’est que le résultat des caprices de mère nature : les fruits sont obtenus suite à la pollinisation des fleurs par les abeilles. Or lorsqu’il fait froid, qu’il pleut, les butineuses préfèrent rester tranquillement chez elles ! Ainsi, lorsque le mois suivant nous venons récolter nos melons, nous n’en ramassons que très peu ce qui engendre une hausse des prix. Et lorsque l'ensoleillement indispensable à la maturation- manque à l’appel, nos fruits souffrent beaucoup et ne développent ni l’arôme ni le sucre. Un bien triste constat pour nous, producteurs : pour vous offrir de beaux et bons melons notre savoir-faire doit être accompagné de conditions météorologiques estivales, tellement naturelles à cette époque de l’année ».

Mais malgré cet été 2007 défavorable et un tonnage réduit, le melon Boule d’Or peut faire état de taux de sucre tout à fait corrects et d’une saveur qui donne du plaisir.

La Nature retrouvant toujours son équilibre, après un été maussade pourquoi n’aurions nous pas un été indien qui nous permettrait de prolonger notre campagne de melons Boule d’Or jusqu’à fin septembre ?

C’est ce que nous nous souhaitons pour votre plus grand plaisir !

L'équipe Boule d'Or, le 20 août 2007



QUAND BOULE D'OR FAIT DE L'ART...

          


bulletin jeu boule d'orCette année, l'équipe Boule d'Or s'est associée à Max Timbert, talentueux sculpteur sur fruits et légumes, dans le cadre de son jeu concours "Boule d'Or Happy Sculpt"!

L'heureux gagnant du tirage au sort bénéficiera d'une animation de sculpture sur melons en magasin, pendant la saison Boule d'Or 2008.

Un rendez-vous à ne pas manquer... pour le plaisir des yeux et des papilles!


Max Timbert plasticien culinaire:

formation, animation, démonstration
06 20 52 46 59
site : www.max-timbert.com
 mail : maxtimbert@yahoo.fr


L'équipe Boule d'Or, le 3 juillet 2007


supporter boule d'or    Internautes, votez Boule d'Or !

En ce début de saison Boule d'Or 2007, nous avons remis les compteurs à zéro. Vous pouvez dès maintenant nous donner votre impression sur le melon Boule d'Or. 
L'année dernière, plus de 80% des 70 votants ont jugé que le melon Boule d'Or était très bon / excellent. Alors n'hésitez pas à voter !

RDV au sondage sur la page d'accueil du site !

L'équipe Boule d'Or, le 5 juin 2007


Le melon Boule d'Or 2007 est arrivé sur les étals ! 

Dans nos sociétés organisées, planifiées, il est parfois difficile de comprendre la nature avec sa climatologie, alors que cette dernière a une influence considérable sur notre métier de producteur de melons. Selon le dicton : « les années et les saisons passent et ne se ressemblent pas forcément ».

L’hiver 2006/2007 a été doux et pluvieux, faisant ensuite place à un printemps estival : c’était un peu l’été avant le printemps. Mais ne nous inquiétons pas : par principe la nature rattrape toujours ses excès  à un moment ou à un autre, afin de réaliser son équilibre.

Le ciel et la nature nous rappellent ainsi leur puissance qui préside à notre vie quotidienne. De plus n’oublions pas que chaque saison nous amène son lot de couleurs et de saveurs bien rythmé.

Tardivement pour l’Espagne, nous entrons dans la saison du melon Boule d’Or 2007.

Les melons Boule d’Or continuent à être présents sur les terres espagnoles d’Andalousie, entre les plateaux, la sierra et la Méditerranée. D’une manière générale, l’hiver a été plutôt frais, venteux et pluvieux (ce temps a néanmoins permis de recharger les réserves d’eau). Le beau temps s’est installé depuis peu entraînant dans son sillon la maturation des melons. Le melon Boule d’Or d’Espagne sera donc présent jusqu’en début juillet, avec des petits melons mais aussi une qualité qui s’annonce bonne, et qui, nous l’espérons trouvera le même écho favorable auprès de vous.

Puis la production française prendra le relais de fin juin à fin septembre, selon le rite des saisonnalités.

Après un hiver pluvieux, suivi d’un printemps estival puis d’un mois de mai froid et pluvieux lui aussi,  les plantations ont souffert mais sont néanmoins prometteuses. Gageons qu’avec le concours de la nature (le soleil, la terre, l’eau) le melon Boule d’Or 2007 rejoindra la qualité de celui des années précédentes.

Nous vous souhaitons de bonnes dégustations avec le melon Boule d'Or. N'hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos impressions !

A bientôt sur notre site pour vivre notre saison en suivant notre actualité.

L'équipe Boule d'Or, le 31 mai 2007

Recherche

Melon Charentais - BOULE D’OR - La Tublerie - 85450 Vouillé-les-Marais - Tél 02 51 52 55 75 - Fax 02 51 52 51 22
Mentions légales - Plan du site - © Webside 2008